Black Panther met le xhosa à l’honneur

Vous êtes ici : Accueil | Black Panther met le xhosa à l’honneur

Black Panther met le xhosa à l’honneur

Alors que le film « Black Panther » a été décortiqué sous tous les angles, Afrilangues vous invite à en découvrir plus sur le « xhosa », la langue sud-africaine du film, et sur son apparition dans la saga Marvel.

Avant de devenir un élément à part entière de « Black Panther », le xhosa intervient d’abord dans « Captain America : Civil War ». C’est le célèbre acteur sud-africain John Kani, interprète du roi du Wakanda qui l’introduit. Lors d’une répétition, il est surpris de voir le père d’un royaume africain parler en anglais à son fils lors d’une discussion intime. Lorsqu’on lui demande ce qu’il aurait dit, il remplace la ligne : « Tu me manques mon fils, je ne t’avais pas vu depuis très longtemps » par sa traduction en xhosa (« Unqabile nyana, ndikugqibele kudala »), sa langue maternelle. Il l’est encore plus lorsque Chadwick Boseman, lui répond : « Ndiyaxolisa baba. ». L’acteur afro-américain maîtrise déjà quelques termes grâce à un précédent séjour en Afrique du Sud. C’est ainsi que John Kani, sans savoir qu’il serait épaulé par son fils de tournage, invite le xhosa dans la super production hollywoodienne.

Sur le tournage de Black Panther, les acteurs se sont dits très motivés par le fait d’avoir le plus de phrases possibles en xhosa. Un défi de taille pour  l’actrice Lupita Nyongo, qui qualifie le « xhosa » de l’une des langues « les plus difficiles du monde ». Et l’actrice n’a peut-être pas tort. Depuis le début de votre lecture, vous prononcez surement mal le mot xhosa lui-même. La syllabe « xh » du terme xhosa est un clic, une caractéristique que l’on retrouve dans plusieurs langues d’Afriques du Sud et au-delà.  Ce son, qui s’effectue de trois manières différentes avec la langue ou les lèvres, peut s’avérer difficile à maîtriser. D’autres langues à clics sont par exemple le zoulou ou le sotho. A l’écrit, on distingue ces sons par les lettres « c », « q » ou « xh ». Pour l’actrice d’origine zimbabwéenne, Danai Gurira (Okoye), c’est cette originalité qui donne leur beauté.

Malgré la difficulté, apprendre et parler cette langue africaine était très important pour toute la troupe. La présence d’une langue africaine était un enjeu de représentation lui aussi, important. « Très souvent, nous regardons des films américains avec des sous-titres en russe, allemand ou en français, mais il est rare que l’on y demande aux gens d’écouter une langue africaine et de lire les sous-titres. C’est la même chose. Le fait que ce film marche et touche est une preuve que nos langues touchent autant que n’importe quelles autres. » déclare Lupita Nyong’o qui parle couramment anglais, espagnol, swahili et luo (deux langues parlées Kenya).

Ce travail n’aurait sans doute pas su se faire sans les deux stars sud-africaines du film. Le grand acteur John Kani, et son fils, qui a suivi les pas de son père, Atwanda Kani. Les deux acteurs ont fait répéter aussi bien l’accent sud-africain en anglais à leurs pairs, que les dialogues en xhosa pour le meilleur rendu possible.

Enfin, le isiXhosa, n’est pas qu’une langue. Le peuple Xhosa est reconnu en Afrique du Sud pour contenir parmi les personnages historiques anti-apartheid les plus importants. On y retrouve aussi le célèbre Chaka Zoulou, fondateur du royaume zoulou, dont se sont inspirés l’équipe du film Wakanda, pour nommer le roi T’Chaka, père du roi T’Challa.

Petit aparthé : si le film avait suivi scrupuleusement la bande dessinée, c’est le Hausa, langue du Nigéria, qui aurait été mis à l’honneur.

Et aussi…

Le swahili n’étant jamais bien loin dans les films américains en lien avec l’Afrique, « Jabari » signifie aussi bien chef suprême en swahili, que « sans crainte » téméraire,… Ce prénom est surtout donné aux hommes en Afrique de l’Est.

By | 2018-11-13T18:31:15+00:00 août 28th, 2018|CULTURE, Xhosa|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :